Notre catalogue

Nouvelles plurielles - Acte III

Nouvelles plurielles - Acte III

Benjamin TEISSIER

Un journal dans lequel l’amère clairvoyance d’un asocial confirmé consignera, avec tout le soin requis par l’exercice de style, les travers de ses insupportables semblables, comme autant de motivations à une solitude non pas consentie mais prescrite à l’âme. Un chemin menant à la Ville Éternelle que seul le tragique d’une fuite en avant pouvait tracer. Une succession de cruels homicides dont la symbolique s’expliquera par des épisodes biographiques contenus jusqu’alors. Un être de profonde sensibilité pour qui la vie demeure un enrichissant vagabondage où les savoureux instants sont une invite à la mise en vers. Une rencontre entre deux femmes aux destinées singulières qui mènera l’une à se recomposer une existence et l’autre à pouvoir bien terminer la sienne. Une satire romanesque sur le monde de l’édition et le phénomène du livre à succès. Une correspondance entre deux amants, de corps et d’esprit, dont un intermède planétaire viendra métamorphoser les aspirations.

 
4 recommandées avec accusés-réception

4 recommandées avec accusés-réception

Modeste LAPIE

Un châtelain endetté, amoureux de sa factrice, usurpe l’identité de ses frères pour s’accaparer l’héritage de leur père.
C’est aussi être dans l’ambiance d’un petit bureau de poste des années 60.

 
La vie à tiordne'l

La vie à tiordne'l

Marie ATTELA

Tout comme le mineur,
C’est tout au fond de nous que l’on trouve, pépite après pépite,
l’être que l’on Est vraiment, dans l’amour, la joie, le noir, la sueur,
la douleur et la crasse sans que ça ne s’arrête jamais.
Et sur notre chemin, des étapes pour nous reposer, des bras pour
nous consoler... Des pleurs pour ne pas oublier, des rencontres
pour se rappeler... Des rendez-vous avec la vie,
des voyages en rêve ou en vrai,
des possibles et des « un » possible...
N’oubliez pas d’aimer, même si ça fait mal.
N’oubliez pas de cultiver l’amour même si le sol est aride.

 
Christo et les pinceaux de Giverny

Christo et les pinceaux de Giverny

Joëlle CHEVALIER

Paris-Normandie titrait à la Une sur la Grande-Armada qui se déroulait à Rouen, mais en seconde page un article relatait un fait divers qui attira son attention : la découverte la veille à Giverny de la tête momifiée d’un homme, dans un sac en papier, entourée de trois pinceaux.
Christo, commissaire de police d’origine grecque, solitaire, à la forte personnalité, va enquêter.
* * *
Les pinceaux de Monet sont les liens qui relient sur la toile de ses Tableaux, sa vision de ce qu’il observe de ses yeux...
… Dans son Jardin de Giverny ou devant le Portail d’une Cathédrale, les impressions qu’il ressent sont traduites dans les reflets ondulants et scintillants qui animent ses oeuvres.
Extrait Préface

 
Le mécanicien de Goettingen

Le mécanicien de Goettingen

Marc VILLEMIN

Ce matin de septembre 1944, Nanou et Francis, le front collé à la vitre froide de leur chambre à coucher, observant la rue. Leur père Julien et son ami Salvatore viennent d’enfourcher la moto verte ; les épouses se tiennent par la main et ne peuvent réprimer leurs larmes. Elles savent qu’ils vont rejoindre le maquis. Julien et Salvatore ont été dénoncés. Ils partent en levant la main dans l’aube grise et ne reviendront pas. À deux pas de là, les rideaux d’une fenêtre masquant les visages blêmes des traîtres viennent de s’agiter dans l’ombre. Après le fiasco des années sombres du pays de Ronsard, après Stalingrad et Koursk, va s’abattre le cataclysme final qui anéantira le fou venu d’Autriche.
Il ne restera plus rien de l’oeuvre du pilote Bruno Dedeking et de son rêve de justice et d’humanité. Et pourtant subsisteront chez les enfants de la guerre broyés par l’apprentissage de la vie et les débordements racistes et vaniteux de leurs maîtres dominés par la déliquescence de leur raison, l’espoir ténu de l’avènement d’un miracle, la croyance désespérée en la défaite inéluctable des méchants, la vision de l’agonie prochaine de l’aveuglement engendré par les pulsions de la puissance, des superstitions et des religions.

 
Mémoire morte

Mémoire morte

Marc FAFIOTTE

Souvenirs sortants du fond de la mémoire d’un vieil homme heureux. Parmi ces souvenirs, des voyages parfois avec des moyens moins ordinaires. Quelques réflexions sur l’épidémie actuelle. 

 
La roulotte de Manolito

La roulotte de Manolito

Jean-Marie MARTIN

Janvier 1944 : cinq enfants juifs sont arrêtés à l’école communale de St-Martin, lors d’une rafle par les SS ; leur instituteur se livre pour les suivre. Aussitôt après, à la sortie du village, dans un campement manouche, sept autres enfants sont raflés, dont le jeune Manolito. Tous déportés à Auschwitz-Birkenau, ils marcheront, Juifs et Tsiganes, main dans la main vers la mort, sauf Manolito, pour qui le destin en a décidé autrement…
Automne 1969 : Stefan, jeune manouche, est victime d’un attentat pour avoir voulu jouer une pièce de théâtre sur l’insurrection du Ghetto de Varsovie. Sa fiancée Rachel, jeune juive, qui a réalisé la mise en scène, est elle-même une rescapée de la rafle du Vel d’Hiv.
Deux drames, séparés de 25 ans, et pourtant un lourd et terrible secret les unit, qui va finir par réunir, de manière totalement surprenante, un criminel nazi avec ses victimes d’antan, dans la roulotte de Manolito ! Mystérieuse roulotte, qui, au coeur d’un huis-clos impensable, va se révéler être un précieux alambic où se distillera, pour chacun des protagonistes, une forme inattendue de résilience…

 
LA PLANÈTE AZUR

LA PLANÈTE AZUR

Ghyslaine MARCELODET

Azur, une planète provenant d’une lointaine galaxie composée
d’un soleil pourpre et d’une lune ocre, est protégée par le rayon
Protis au moment des fêtes célébrant le solstice d’été et d’hiver.
Durant ces périodes-là, tout appareil interférant cet espace
est paralysé et pulvérisé par son champ électromagnétique
puissant.
Sur cette planète au sud du pays d’Elfez, règnent en titre ses
Majestés Atlamalesse II et sa reine Mélérias.
Un sorcier noir machiavélique nommé Absoukor, désireux de
se venger, invoque par un rituel occulte le pouvoir des ténèbres
en s’alliant avec les Gorths.
À quelques lieux de là, dans un petit village des terres, vit
une adolescente aux dons particuliers appelée Louna. Celleci,
choisie par la Déesse bleue pour combattre les démons
aux yeux rouges et les chiens de l’enfer, doit faire face à de
nombreuses épreuves. Le Grand-Maître Odin au service du
roi, druide de sa fonction publique, sera chargé de la former
à la magie et lui remettra un mystérieux grimoire. Parcourant
les terres sur le dos du Dragon d’or en compagnie de son petit
singe Yogui. L’élue devra se rendre sur les terres rouges pour
prendre possession de la pierre noire maléfique.

 
Christo et la morte de la chambre numéro 9

Christo et la morte de la chambre numéro 9

Joëlle CHEVALIER

Christo, commissaire de police d’origine grecque, solitaire, à la forte perosnnalité, enquête sur le meurtre d’une jeune mère, Anna Mandiéva.

Je suis la ménagère : qui danse, chantonne, fait l’idiote, se bâffre, range, dérange, qui enlace et caresse mais libre de choisir mes débordements en tout genre.
Comme elles, j’avance sur tous les fronts, pour sortir du cadre des conventions, des espaces confinés par les hommes.

 
Le vol d'Ibis

Le vol d'Ibis

Marie-Laure PERRIN

C’est gagné pour Aliénor et Olivier tout juste mariés ! Ils partent
pour Las Vegas où ils se feront de nouveaux amis qui partageront
leurs aventures. En effet, le soir où Aliénor a remporté
un jeu télévisé basé sur l’Histoire, Martial, l’animateur du jeu,
décède, empoisonné à l’arsenic. D’autres décès suivront. Rébecca,
l’amie et productrice de l’émission télévisée de Martial,
participera accompagnée de Mildrède, sa veuve, à l’enquête policière
tandis qu’elle arbitrera les investigations sur le rôle joué
par Danton sous la Révolution de 1789.
Denis, l’inspecteur de police resté à Paris qui enquête à la fois
sur le meurtre de Martial et les vols des bijoux du Louvre ainsi
que celui de l’épée de Rubens à Liège, travaillera de concert
avec Olivier aidé d’Aliénor ainsi que de ses collègues belges en
plus de la participation bénévole de Rébecca et Mildrède. Qui
orchestre et écrit la partition du Crime ?

 
Montmartre 9ème arrondissement

Montmartre 9ème arrondissement

Paul BAUER

Loin du Pigalle d’aujourd’hui avec ses commerces aux vitrines opaques ou l’oseille se conjugue avec du faux sexe, de ces paradis artificiels illuminés la nuit par d’agressifs néons multicolores, il y a des lustres, ce coin éloigné de la Seine et niché au pied de la Butte Sacrée, était durant des siècles une vaste plaine où d’humbles chaumières se dressaient çà et là. Pour évoquer son histoire, celle du bas Montmartre, il faut remonter au temps des celtes quand ceux-ci exploitaient des carrières à gypse et firent commerce au-delà de la grande cité gouvernée plus tard par les romains depuis leur conquête de la Gaule à Alésia.
Lieu privilégié grâce à sa situation géographique, vers la fin du premier millénaire, Montmartre vit arrivés affolés les parisis de l’Île de la Cité fuyant la colère des Vikings en se cachant dans les grottes à plâtre. Déjà, Montmartre fit de la résistance. Dès le 12e siècle, apparu l’abbaye du haut dirigée par des abbesses et le christianisme tiendra une place privilégiée dans le royaume de France. Propriétaires d’un immense patrimoine, les dames de Montmartre transformèrent les coteaux en terre cultivable, et, durant des siècles, elle nourrira et abreuvera ses habitants. Il faisait alors bon vivre sur cette plaine couvrant de nombreuses galeries d’un plâtre si fin qu’il blanchissait les murs des appartements de la capitale, ce plâtre si réputé qu’il s’exportera au-delà des mers. Avec la fin de l’abbaye de Montmartre et sa destruction sous la révolution, les terrains furent cédés à des spéculateurs terriens, sur lesquels sous le règne de Louis XV, des Folies avaient été les témoins d’amours furtifs entre seigneurs et petites actrices, où l’on y jouait aussi des comédies plutôt paillardes.

 
Le secret de l'éternité

Le secret de l'éternité

MAD JAROVA

Si vous découvrez ce livre, vous plongerez dans un univers secret,
celui de la beauté et de l’amour au zénith de leur splendeur.
L’ambiance est envoûtante. Les créatures – symboles qui peuplent
les pages sont uniques, jamais rencontrées. Elles ne ressemblent à
rien de ce que vous connaissez déjà. Le style littéraire, très riche et
imaginaire accroche l’attention pour inciter le lecteur à en savoir
plus...
Sept facettes constituent la totalité du Cristal de la connaissance.
Chaque fragment renferme un secret – révélation et le septième
sauvera la Terre. Anima et Animus se lancent à la recherche
des fragments, dans des périples célestes et des périls sans
nom. L’amour est la force qui, à travers tous les obstacles, finira
par triompher et dépasser la mort. Alors, rencontreront-ils
l’Immortalité ?
Après une carrière artistique de plus de 50 ans, Mad-Jarova est
la Fondatrice du Supraréalisme, nouveau courant de pensée, style
artistique et scientifique. A travers les voyages dans l’invisible,
ses ouvrages marquent le suprarélisme littéraire qui explore une
réalité imaginée en pleine conscience. Ses révélations précieuses
ouvrent la voie sur des univers, jamais encore explorés. Elles sont
des guides pour la compréhension du monde et de nous-mêmes.